J’♥ le shampoing doux Delarom

shampoing doux Delarom

Mes cheveux, mon combat, je ne te la fais pas, si tu me suis un peu tu sais que comme la majorité des blogueuses beauté, je suis névrosée du bulbe. Mais je me soigne, promis ! D’ailleurs, si tu voyais ma routine capillaire, tu n’en croirais pas tes yeux. J’ai considérablement réduit le nombre de produits et d’étapes. J’en ai un peu marre de me prendre la tête (c’est le cas de le dire !) et plus globalement, je suis dans une dynamique de réduction des déchets et de retour aux choses simples. En plus, ces derniers temps, j’avais le cuir chevelu qui me démangeait entre deux shampoings, ça n’était pas folichon. J’étais donc en quête d’un shampoing simple et efficace et j’avais envie de tester le shampoing doux Delarom, la marque a exaucé mon souhait en me l’envoyant.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, je préfère te dire immédiatement que la compo n’est pas à se taper les fesses par terre : sulfates & PEG sont de la partie ! La voici très précisément :

Aqua (Water), Sodium Laureth Sulfate, Cocamidopropyl Betaine, Decylglucoside, Sodium Chloride, Parfum, Glycol Distearate, Laureth-4, Sodium Benzoate, Citric Acid, Peg-40 Hydrogenated Castor Oil, Polyauqaternium-10, Potassium Sorbate, Butyrospermum Parki Butter, Niacinamide, Peg-150 Pentaerythrityl Tetrastearate, Peg-6 Caprylic/Capric Triglycerides, Glycerin, Formic Acid, Sodium Hydroxide.

Pas de paraben, ni de silicone et ça, c’est chouette. Mais pour être honnête avec toi, je ne cherche pas un shampoing à la compo de rêve, je cherche un shampoing qui fait son job (laver mes cheveux), qui est agréable à utiliser et qui laisse ma chevelure souple & soyeux (on peut toujours rêver !). Devine quoi, le shampoing doux Delarom répond à ces trois critères.

shampoing doux Delarom

Ce shampoing est destiné aux usages fréquents. Je me lave les cheveux deux fois par semaine, parfois trois, et je n’ai jamais su si c’était pas mal ou catastrophique. Ce que je sais, c’est que depuis que j’utilise ce shampoing, je peux sortir le troisième jour après le lavage sans utiliser de shampoing sec. Et ça, ça n’a pas vraiment de prix ! Delarom lave mes cheveux et les lave bien ; ils sont légers à la racine et le restent longtemps (à mon échelle). Côté utilisation, je ne suis pas très fan du format tube mais ce bémol est vite oublié : le shampoing se répartit très facilement et mousse bien. Il se rince sans problème non plus (important l’étape du rinçage !). En plus, pour ne rien gâcher il sent bon. Son odeur est sucrée mais légère, elle ne devrait pas te déranger.

Last but not least, mes cheveux sont super doux et pendant trois jours quand j’utilise ce shampoing. Ils sont moins mousseux mais toujours très légers, je trouve également qu’ils ont un joli mouvement, ils ne perdent pas en volume au fil des jours. Ok, c’est ma nature qui veut ça mais certains shampoings ont tendance à alourdir les cheveux, clairement pas lui. Je fais toujours un soin après le shampoing, actuellement je suis accro au 3 minutes Miracle moist d’Aussie. Bien que le shampoing doux Delarom ne soit pas du tout asséchant je te déconseille de sauter l’étape soin après un shampoing (tout comme il ne te viendrait probablement pas à l’esprit de laver ton visage sans l’hydrater derrière !).

En conclusion, je ne peux que te recommander de tester ce shampoing à ton tour. Il n’est pas donné (plus de 10 € les 200 ml) mais cela va faire un mois que je l’utilise et je serais tentée de dire qu’il devrait tenir environ trois mois. En fait, il faut assez peu de matière à chaque shampoing, elle se répartit vraiment bien.

SHOPPING | Shampoing doux Delarom, (12.90 €

Et toi, quels sont tes habitudes cheveux du moment ?

Encore un shampoing qui fait pousser les cheveux plus vite !

Alors que je piochais une énième miniature de shampoings dans mes produits « à terminer », je suis tombée sur un OVNI : le shampoing Energizing multi-protection de Beaver Professional. Et la surprise est de taille ! Ses promesses : hydrater et nourrir les longueurs, protéger des UV et de la pollution, réguler la production de sébum et stimuler la pousse des cheveux. ça fait beaucoup pour un seul shampoing ? Peut-être mais comme je n’ai qu’une miniature à disposition je ne pourrais pas trop te parler des résultats sur le long terme. J’ai pu faire cinq ou six shampoings et donc tester ce produit pendant un peu plus de deux semaines.

Déjà, je préfère lever le mystère d’entrée, la compo n’est pas super clean (quoique le packaging laisse penser…) : présence de sulfates et de PEG détectée ! Voilà, tu sais où tu mets les pieds. Parlons de mon expérience maintenant, et elle est très positive !

Pourquoi j’ai aimé le shampoing Energizing multi-protection de Beaver Professional ?

Il sent bon. Il ne sent pas le bonbon ni aucun parfum régressif. ça te surprend sans doute parce que d’habitude c’est ce qui me plait. Le shampoing Energizing multi-protection sent une odeur très naturelle : la campagne. Il sent la mousse, la forêt, mon enfance en Haute-Loire. C’est spécial mais c’est une madeleine de Proust pour moi.

Il laisse les cheveux très propres. J’adore ce type de shampoing qui laisse la racine légère mais pas toute plate ou flagada.

Il rend la chevelure souple. Et brillante ! Il matche hyper bien avec la nature de mes cheveux. Ils sont vraiment beaux quand j’utilise ce shampoing.

Il me permet d’espacer les shampoings. ça n’est pas du luxe… J’aimerais ne laver mes cheveux qu’une fois par semaine mais je n’y arrive pas. Ils regraissent trop vite. Avec ce produit, j’ai pu tout de suite passer de trois à deux shampoings par semaine sans effort.

Il est apaisant. Ce n’est pas une de ses promesses et il n’a peut-être cet effet que sur moi mais voilà, j’ai le cuir chevelu sensible en ce moment (sans que je ne sache pourquoi) et ce shampoing a calmé mes démangeaisons.

Je conclue en te disant que je te conseille ce shampoing, bien sûr. Si tu as les racines grasses et les pointes sèches ou abimées, tu devrais l’adorer 🙂 Je ne sais pas s’il fait pousser les cheveux plus vite comme la marque le promet mais je pense qu’il peut contribuer à stimuler leur croissance. Il embellit la chevelure, il permet d’espacer les shampoings et il protège des agressions extérieures : c’est le combo parfait. Il n’est malheureusement pas donné (pour un shampoing) mais je ne suis pas à l’abris de m’offrir un flacon de temps en temps. J’ai vraiment été séduite !

SHOPPING | Energizing multi-protection shampoo, Beaver Professional (21,90 €)

As-tu déjà testé ce shampoing ?

Après la CC crème, le CC Shampoo (WTF inside)

Comme tu le sais, je vide mes placards (si tu ne le sais pas, lis cet article). Et au milieu de tout le bazar accumulé, il y a des kilos (que dis-je, des tonnes !) de miniatures de shampoing. Il faut dire que Birchbox m’en envoyait tous les mois (et si tu suivais mes vidéos Birchbox (ma chaîne ici), tu sais que ça me faisait monter la moutarde au nez !). Bref, il y a deux mois, je pensais avoir du shampoing pour toute une vie et finalement je réalise que non. Beaucoup de ces miniatures reçus ne correspondent pas à mon type de cheveux (et comme je les laisse à nouveau pousser, je n’ai pas envie de les bousiller, merci) et certaines font deux shampoings à tout casser (même sur ma longueur pas si folle).

Bref, dans mes aventures capillaires, j’ai découvert le CC Shampoo de Rich Haircare.  CC pour Complete Care. Soit un shampoing mille en un à la manière des CC crèmes. Miniature ou fullsize, il se présente dans un packaging violet (on aime ou pas mais je te l’accorde, il y a un côté mon petit poney). Et le plus drôle, c’est le produit en lui-même, en plus de sentir le bonbon, il est blanc nacré, un peu épais, c’est… surprenant. Et je ne te propose aucune photo parce que je suis blogueuse en carton, en fait.

Ce shampoing s’adresse aux cheveux secs, abîmés et/ou ternes. Les miens sont un peu ternes mais ça vient surtout du fait qu’ils sont naturels (zéro couleur, et tu vois un châtain clair naturel n’est pas forcément la couleur la plus lumineuse au monde). Je ne saurais pas te dire si le CC Shampoo a rendu mes cheveux plus brillants mais j’ai adoré l’utiliser. Il  mousse bien et laisse les cheveux doux même sans soin derrière (ce qui je ne te conseille pas au demeurant. Fais ce que je dis, pas ce que je fais). Mais contrairement aux apparences et à ce que son nom laisse entendre, ce n’est pas un deux en un et il ne permet pas de sauter l’étape « après-shampoing ».

Au final, c’est un shampoing un peu gadget mais sympa sur toute la ligne et je te le conseille même. Si tu cherches un shampoing parfumé, agréable à utiliser et qui fait de beaux cheveux sans prise de tête, fonce. Par contre, si tes cheveux regraissent vite, passe ton chemin, il sera trop riche pour toi !

Shopping | CC Shampoo, Rich Haircare (9,90 €)

J’ai testé le shampoing réparateur Privé

Comme tu le sais, j’ai pris la décision d’arrêter l’hémorragie financière : je ne dépense (presque) plus inutilement. Ma première mission est de vider mes placards ! Voilà plus de deux mois que je fais ça toute seule dans mon coin mais je me dis que c’est bête de ne pas t’en faire profiter. Alors c’est dit, maintenant je vais te parler un peu plus de tout ces vieux bidules que je redécouvre. On commence aujourd’hui avec le shampoing réparateur Privé que j’ai reçu en miniature dans une Birchbox.

Ce shampoing est destiné aux cheveux secs ou abimés. Ça n’est pas mon cas mais va savoir pourquoi, tout au long de mon abonnement, Birchbox m’a fait parvenir des shampoings pour cheveux secs. Et oui, j’avais correctement rempli mon profil. Bref. Il est également préconisé pour les cheveux colorés car sa formule permet de protéger la couleur. Malheureusement, je ne pourrais pas te donner mon avis sur ce point puisque mes cheveux sont naturels.

Dans la fiche produit, Birchbox promet des cheveux plus souples, plus doux et plus brillants. Je valide les trois points. Voilà plusieurs semaines que j’utilise ce shampoing et le constat est le même à chaque fois : mes cheveux sont très légers, bien décollés à la racine et très souples. Ils sont également doux et une fois secs, ils sont plutôt agréables à regarder. Le résultat est très satisfaisant.

J’adore également l’expérience d’utilisation (ouais, je fais des phrases pompeuses pour ne pas dire grande chose !) : le parfum est discret et naturel. Ce shampoing sent les herbes, je trouve. La matière est parfaite à mes yeux : elle est généreuse mais très légère, elle se répartit bien sur le cuir chevelu et mousse pour englober toute la chevelure. En plus, elle se rince facilement. Je fais deux shampoings pour accéder au résultat souhaité et actuellement, je n’utilise pas d’après-shampoing. Ce shampoing est assez généreux pour nourrir mes longueurs. Je ne les frotte pas mais quand je rince, forcément, il coule dessus !

Tu l’auras compris, c’est un shampoing que je te conseille de tester. En théorie. En creusant, j’ai découvert deux points dont je vais te faire part et qui risquent de te refroidir. D’abord, en me fiant au packaging et à la fragrance, je m’attendais à une compo topissime. Elle n’est pas catastrophique mais elle est beaucoup moins naturelle que ce que je pensais. Juge par toi-même si ça t’intéresse :

AQUEOUS HERBAL BLEND OF ALOE, EVENING PRIMROSE, HEATHER, JASMINE AND ORCHID; WATER (AQUA), SODIUM LAURETH SULFATE, LAURAMIDE DEA, COCAMIDOPROPYL BETAINE, GLYCOL STEARATE, PANTHEN-OL, ALOE BARBADENSIS LEAF EXTRACT, OENOTHERA BIENNIS ROOT EXTRACT, CALLUNA VULGARIS EXTRACT, JAS-MINUM OFFICINALE EXTRACT, ORCHIS MASCULA FLOWER EXTRACT, HYDROLYZED SOY PROTEIN, ALLANTOIN, TRIMETHYLSILYLAMODIMETHICONE, SODIUM PCA, SODIUM LAUROYL SARCOSINATE, HYDROXYPROPYL GUAR HYDRO-XYPROPYLTRIMONIUM CHLORIDE, PEG-150 DISTEARATE, OLETH-3, CINNAMIDOPROPYLTRIMONIUM CHLORIDE, PROPY-LENE GLYCOL, POLYSORBATE 20, DISODIUM EDTA, BENZO-PHENONE-4, CITRIC ACID, METHYLPARABEN, METHYCHLOR-OISOTHIAZOLINONE, METHYLISOTHIAZOLINONE, YELLOW 5 (CI 19140), BLUE 1 (CI 42090), FRAGRANCE (PARFUM).

Le sulfate, on s’en doute puisque ça mousse bien. Ok. Mais la découverte du PEG et du paraben est une grosse déception, non ? Donc voilà, Privé fait du greenwashing. Je t’avoue que je pourrais passer outre  parce que bon, on ne vas pas se mentir, je ne suis pas fan des shampoings à la compo nickel. En général, ils me laissent les cheveux façon botte de foin. Là où le bât blesse vraiment avec Privé, c’est au niveau du prix. Attache ta ceinture, ça va faire mal : le flacon de 250 ml est vendu 24 € chez Birchbox.

Tu ne t’y attendais pas à celle là ? Perso, ça m’attriste un peu parce que je trouve ce shampoing vraiment sympa à utiliser et j’aurais été prête à débourser bien plus que pour un shampoing de grande surface. Je m’attendais d’ailleurs à ce qu’il coûte 10/12 €. Mais 25… Non, ça ne va pas être possible !

SHOPPING / Shampoing réparateur Privé (24€) – SOURCE GIF / via GIPHY

Et toi, qu’en penses-tu ?

Crumpy Hippie : gaufrer ses cheveux au lisseur

Aujourd’hui, je vais te parler DU truc qui a bercé la fin des années 90 et bouleversé ma vie de pré-ado : les gaufres dans les cheveux. Si tu n’es pas trop jeune, tu dois te souvenir de cette mode, toi aussi. La génération des Spice Girls est loin d’être celle du bon goût (il doit exister quelque part des photos de moi en legging multicolore. Je sais de quoi je parle…) mais les gaufres dans les cheveux, j’aimais beaucoup et je suis ravie de les voir revenir en force. Alors que j’étais encore en primaire, j’ai reçu un appareil à gaufrer les cheveux pour mon anniversaire. Dans mes souvenirs, il ressemblait à nos lisseurs actuels à deux exceptions près : les plaques étaient plus larges, au format carré, et elles étaient amovibles. Il y avait trois jeux de plaques qui permettaient de lisser ses cheveux, d’obtenir des crans larges pour un effet wavy ou d’obtenir de vraies petits gaufres serrées. C’est ce troisième jeu que j’a-do-rais.

J’ai supplié ma mère un milliard de fois de me gaufrer les cheveux. La prochaine fois que je vais chez mes parents, je farfouillerai dans les photos. Non, tu rêves, je ne te montrerai aucune photo de la petite Delphine en legging rose fluo ! Mais si j’en trouve de moi aux cheveux gaufrés, je posterai ça sur Instagram (alors oui, si ce n’est pas déjà le cas, suis-moi, c’est par ici).


LES GAUFRES AU LISSEUR


Bref, je m’égare un peu. Tu as l’habitude de mes logorrhées tantôt vides de sens, tantôt égocentriques. Quand ce ne sont pas les deux à la fois ! Ma foi, si tu continues à me lire, je peux oser penser que je ne suis pas si pénible ! Pour en revenir à nos moutons, les gaufres reviennent en force et j’imagine que si toi aussi tu as eu un appareil dédié au gaufrage capillaire quand tu étais gamine, tu ne l’as plus depuis belle lurette. Pas de panique, il existe au moins deux façons de gaufrer ses cheveux sans ça. La première est de simplement tresser ses cheveux humides et d’attendre qu’ils soient parfaitement secs avant de les détresser. La seconde option (que j’applique ici) consiste à tresser ses cheveux secs et à les chauffer par pression au fer à lisser.

Plus les tresses sont petites, plus les crans sont serrés et vice-versa. Si tu as les cheveux longs, tu peux ne faire que deux tresses pour un léger mouvement. Pour des gaufres bien serrées, n’oublient pas de nouer tes tresses. Pour ma part, j’avais envie d’un résultat ultra wavy pour un look un peu hippie, un peu bobo, et surtout très naturel. Je n’ai donc pas noué mes tresses. Petit conseil : attends que la tresse soit bien refroidie avant de la défaire sinon le mouvement ne tiendra pas. Voici le pas à pas en photo :


JALOUSY PAR TRENDYLISS


Je t’ai proposé ce look parce que j’ai reçu un lisseur au mois de janvier. C’est Trendyliss qui l’a offert et tu connais peut-être déjà cette marque, elle mène bien sa barque sur la beautysphère. Son truc, c’est le lissage. Il y en a pour toutes les natures de cheveux : normaux, indisciplinés, sensibles, rebelles… Au départ, j’ai été contactée pour tester la brosse lissante Lily brush, je suis restée un peu dubitative. Elle est sans doute très bien mais tu le sais, mes cheveux bouclent naturellement et maintenant qu’ils sont coupés au carré, j’ai un peu de mal à m’imaginer avec des baguettes. Finalement, c’est le lisseur Jalousy que j’ai reçu parce qu’il a une particularité : ses bords arrondis permettent de réaliser des boucles. En l’occurrence, je peux définir les miennes grâce à lui et ressembler à autre chose qu’à Hagrid quand je sors mon bichon.

Alors oui, je l’utilise pour redéfinir mes boucles et il est plutôt pratique. J’avais le même lisseur depuis dix ans, je pense ! Autant te dire que changer ne m’a pas fait de mal. Le lisseur Jalousy est conçu pour les cheveux normaux et disciplinés, il est équipé de plaques en céramique et promet des cheveux doux et soyeux (je confirme). Il a un thermostat réglable de 130 à 230°. Personnellement, je le positionne toujours à 210°. Il est super pratique parce que les boutons de réglage sont à l’intérieur et du coup, on ne risque pas d’appuyer dessus involontaire en se coiffant.

J’aime beaucoup l’idée du lisseur / boucleur même si je vais t’avouer que je rencontre un souci… J’ai un volume assez conséquent au naturel mais dès que j’emploie un appareil chauffant, la masse s’effondre. Je suis bien coiffée sur une petite journée mais le jour suivant, je suis à plat ! Est-ce que tu rencontres un problème similaire ? C’est très enquiquinant parce que ça m’empêche de vraiment profiter de mon nouveau jouet. Si tu as la moindre piste de solution, dis-moi, pitié !

Pour en revenir au lisseur Jalousy, je l’ai reçu dans une boîte en carton aimantée que j’ai conservée tellement elle est qualitative. A l’intérieur, j’ai découvert, la garantie, un guide d’utilisation, une chiffonnette pour nettoyer les plaques et une housse de l’espace que tu peux admirer sur les photos. Cette housse est très bien pensée parce qu’elle est constituée de plusieurs poches pour ranger ton fer bien sûr, mais également des petits accessoires. Elle ferme à l’aide d’un scratch et quand elle est ouverte, on peut s’en servir pour déposer le fer chaud, elle est thermorésistante. Bref, une qualité et un service professionnels à prix accessible (en ce moment, ce lisseur est vendu 85€ au lieu de 150…). Je suis très contente de ce produit et si tu es à la recherche d’un lisseur, je te conseille de jeter un œil au site Trendyliss.


LE LOOK CRUMPY HIPPIE


Pour en revenir à mon look, j’ai choisi de ne pas fermer mes tresses à l’aide d’un élastique. Comme ça, elles se sont détendues quand j’ai passé le fer et les ondulations sont plus serrées à la racine qu’aux pointes. C’est du gaufrage new generation 😉 J’adore ce côté non structuré, naturel, hippie chic. Pour compléter ce style hybride, je porte un tee-shirt d’inspiration ethnique et j’ai fait le choix de ne pas me maquiller les yeux. J’ai poudré mon visage pour que les lumières artificielles ne me fasse pas luire comme une barquette de frites mais mon teint est naturel, sinon. Et j’ai tranché avec un rouge à lèvres très glamour puisqu’il s’agit d’un rouge mat, la couleur 360 MATTraction de la gamme Ultimate Colour de Catrice. C’est Sandra qui me l’a offert il y a des lustres déjà ! C’est un rouge froid qui tire sur le framboise.

SHOPPING | Jalousy, Trendyliss (150€ 84.90€) |

Que penses-tu du retour des cheveux gaufrés ? C’est quelque chose qui t’inspire ?