Ma boîte à manucure

Aujourd’hui, j’ai envie de te proposer du contenu différent. On ne pas parler d’un produit en particulier mais d’une boîte, ma boîte à manucure (pas de suspens, tout est dans le titre !). Il s’agit d’une Birchbox qui avait une forme plus allongée qu’à l’accoutumée et que j’ai « pimpée » pour un look qui ressemble à mon intérieur. Le but étant qu’elle puisse traîner dans le bureau (ou elle est la majeure partie du temps), dans le salon ou dans la chambre sans que ça ne fasse désordre. J’avais publié le tuto sur mon compte Insta (suis-moi !!!! #NeedLove) et si ça t’intéresse, je le remets ici :

J’ai juste utilisé du papier collant acheté chez Leroy Merlin. Je n’ai volontairement pas rangé ma boîte avant les photos comme ça tu la vois comme elle est au quotidien. En général, je la trie quand elle ne ferme plus parce que je n’aime pas les boîtes qui ne ferment pas bien. #toctoc

Dans cette boîte, j’ai toutes mes bases et tous mes top coat. Ma base préférée est le soin réparateur de Vitry (ma revue ici), je l’ai reçu de la part de la marque l’été dernier et je n’ai rien à lui reprocher. Je n’applique quasiment jamais de top coat mais quand je le fais j’opte pour Candy n’ coat d’Agnès b (ma revue par là). parce qu’il est parfumé et que j’adore ça ! Si tu ne connais pas le make-up Agnès b., c’est que tu es bien jeune ! Et j’ai le regret de t’annoncer qu’il n’existe plus depuis deux ou trois ans. C’est bien dommage !

Je conserve toujours mes vernis du moment ou au moins les derniers utilisés dans cette boîte. Là, il y a Lady Godiva d’Essie (j’en parle ) et le vernis à l’huile L’Oréal Grenat Irrévérent dont je t’ai parlé il y a peu (ici). Oui, je suis dans une période dark niveau couleur des ongles et à l’heure où je te parle, j’ai des envies de manucure noire, c’est dire !

Tu t’en doutes, cette boîte est aussi la bonne occasion d’avoir toujours les indispensables à mes côtés : ma lime et mon ciseau à ongles. J’ai également un repousse-cuticules mais je l’utilise assez peu. C’est la révolution chez moi ! Avant, je ne savais jamais où étaient ranger mes précieux outils, grrrr ! Le reste, ce sont des soins spécifiques pour les ongles comme mon stylo à huile (c’est génial ce bidule !) et ma crème des ongles Novophane. Mes dissolvants ne sont pas là car ils ne rentrent pas dans la boîte, hélas ! Je conserve juste ici des disques dissolvants Kiko que je n’utilise qu’en voyage et un stylo correcteur Essence.

Et toi, comment ranges-tu tes bidules à manucure ?

Le cas du vernis à l’huile L’Oréal

Il y a quoi… trois mois ? Je me retrouvais dans le rayon make-up du Auchan le plus près de chez moi. Il était assez tard, j’étais dépitée, fatiguée et saoulée d’être là. Je déteste faire les courses mais voilà, le lendemain, c’était festin de Noël au bureau et chacun devait ramener un petit quelque chose façonné de ses mains (merci le rayon traiteur !). Évidemment, je n’ai pas fait exprès d’aller voir les cosmétiques. Je suis passée à côté par hasard et je me suis dit que j’avais été bien sage et que je méritais un cadeau (c’était avant que je ne décide d’appuyer sur le frein côté consommation, tu l’auras deviné !). Comme dans la pub showroomprivé.com, je me félicite de tout et rien et chaque nouvelle (bonne ou mauvaise) est prétexte à me gâter. Et puis je ne sais pas, j’avais cette envie récurrente depuis quelques jours de tester les vernis à l’huile L’Oréal. À leur sortie, ils m’avaient laissée indifférente mais là, c’était le bon moment. Et puis leur prix reste correct (environ 8€ en grand surface et parfois deux fois moins en ligne).

La promesse de cette gamme, c’est une pigmentation à tomber par terre et une brillance démente. La marque se vante également d’une parfaite opacité en une seule couche, je pose mon véto. J’ai la teinte 556 Grenat irrévérent et si une couche pourrait être suffisante, je trouve le résultat bien mieux avec deux couches fines. Je ne parle pas souvent vernis ici parce que pour être honnête, j’ai rarement des choses à dire sur mes vernis. Mais au sujet des vernis à l’huile L’Oréal, j’ai envie de l’ouvrir !

La gamme est riche d’une vingtaine de teintes et si toutes ne me tentent pas, il est fort possible que j’en acquiers quatre ou cinq de plus pour compléter ma collection un jour ou l’autre. On va tout de suite parler du gros point faible selon moi, comme ça on sera débarrassé et on pourra s’extasier en paix devant tant de merveille. Voilà, je n’aime pas trop le pinceau. Il est large (à l’image des vernis Dior pour celles qui en ont) et si on n’y prend pas garde, il dépose carrément trop de matière sur les ongles. La première fois, je m’en suis mise de partout, j’ai pesté, râlé et refait ma manucure. Maintenant, j’ai pris le coup de main et je dois avouer que quand on maîtrise l’outil, la forme du pinceau est pratique pour dessiner l’arrondi au niveau de la cuticule mais pour des ongles courts, il délivre vraiment trop de vernis à la fois.

Pas de débat sur le packaging, on aime ou non. Je n’aimais pas trop en photo. finalement, en main, je les trouve sophistiqués et très jolis. Et j’aime autant les tubes un peu carrés comme ça. Les ronds façon OPI sont un casse-tête à ranger ! Quant au résultat… Les photos parlent d’elles-mêmes, n’est-ce pas ? La couleur est intense, brillante. L’effet miroir est fascinant. J’applique toujours une base mais je ne porte pas de top coat sur les photos. Ni dans la vie, j’avoue que je saute souvent cette étape. Il n’empêche que j’accorde une mention très bien à la tenue de ce petit bijou. Je ne suis pas du genre à garder une manucure impec’ toute une semaine mais je crois qu’avec quelques précautions, je pourrais garder celle-ci au moins cinq jours. L’astuce, c’est de faire des couches bien fines à l’application. L’effet est un peu « gel ». Il y a de l’épaisseur si vous voulez et quand on choque son ongle, il peut arriver qu’un morceau de vernis se fasse la malle.

Et la petite cerise sur le gâteau, on en parle ? Ce vernis sent bon. Déjà, sans dire que ça sent la fleur, je trouve que ça ne pue pas à l’application et une fois sec, on peut vraiment dire que l’odeur est agréable. Le parfum est délicat et sucré/fleuri. Il tient super longtemps. Je ne me rappelais pas avoir lu cette info sur les blogs des copines avant mon achat. Mais c’est un petit plus qui donne envie d’agrandir sa collection. D’ailleurs, pour revenir sur la gamme de couleurs, je la trouve whaou. Ouais, carrément. Les couleurs sont très travaillées, bien dans l’air du temps (avec du bleu nuit, du kaki, des nudes à tomber, des gris fascinants…). Bref je suis sous le charme !

Et toi, est-ce qu’ils te tentent ?

Le jour où j’ai dit oui ♥

récit de mariage

Le samedi 1er octobre 2016, le réveil a sonné à 6h30 chez moi. Pendant quelques secondes, j’ai pensé être vendredi. Mais non, nous étions bien le premier jour du reste de ma vie. J’allais passer de mademoiselle à madame dans quelques heures et tu sais quoi, je n’étais pas vraiment stressée. Cette journée s’est passée à l’image de mes préparatifs : dans la plus grande sérénité. Évidemment que rien n’est parfait mais pour être honnête, je me sentais prête. Monsieur JolisSlims et moi étions ensemble depuis neuf ans quand il m’a (enfin) fait sa demande (ici). J’avais tellement imaginé mon mariage parfait que je n’avais pas besoin de deux ans pour le préparer, nous nous sommes fiancés en mai (d’ailleurs, il faudra que je te raconte l’histoire du voisin frustré qui a gâché mes fiançailles, un jour. Tu devrais adorer ;)) et trois mois après, c’était le D day ! Rien qu’en te le racontant, j’ai l’impression de le revivre. C’est vrai ce qu’on dit, c’est un jour incroyable et je suis très excitée à l’idée de le partager avec toi ! Ok, j’ai mis un siècle à pondre cet article, mais comprend-moi, je ne savais comme faire rentrer autant de magie dans seulement quelques paragraphes. Au final, j’ai choisi de faire simple et de te raconter les choses au fil de l’eau, comme elles se sont passées.

Je me suis laissée le temps de bien me réveiller avec un café en terrasse. Il ne faisait pas vraiment beau mais il faisait encore assez doux. J’ai décidé de me maquiller tout de suite. Parce que oui, j’avais décidé de me maquiller seule. Je t’avoue que se maquiller si tôt n’a pas été l’idée du siècle puisque j’ai découvert avec horreur (nan je dec’, je m’en fichais royalement à ce moment précis) que mon fard à paupières avait filé vers deux ou trois heures du matin. J’avais préparé ma tenue la veille, évidemment ! Pour la mairie, c’était une robe bohème Naf Naf, un boléro en fausse fourrure shoppé sur un site de vide-dressing et de jolies ballerines dorées Minelli.

J’avais rendez-vous à 8h30 chez le coiffeur. Tu le sais si tu me suis mais j’ai laissé ma tête entre les mains du cabinet de coiffure Xavier Thiollière. Je t’ai parlé de ce coiffeur l’été dernier (ici) et je pense te proposer un autre article à son sujet parce que si tu es de la région lyonnaise et que tu cherches un coiffeur pour ton mariage, tu devrais l’adorer. Il est très à l’écoute, humain et… sympa tout simplement ! Je lui en ai fait voir de toutes les couleurs tellement je peux être pénible avec mes cheveux. Je voulais quelque chose de bohème, pas trop girly, tout ça. On a fait plein d’essais et on s’est arrêté sur une couronne de tresses en épis. Cette coiffure a été validée par une commission très exigeante composée de Xavier lui-même, de ma meilleure amie et témoin (qui a assisté à chaque étape avec une patience exemplaire) et de moi-même. Il a réussi à me convaincre d’agrémenter ma coiffure de gypsophiles. Je reste encore dans le doute : était-ce bien nécessaire ? Quoiqu’il en soit, mes cheveux n’ont pas bougé avant peut-être bien trois ou quatre heures du matin (pourtant, je me suis pris la pluie, le vent, j’ai dansé, je me suis changée…). Et encore, ils m’ont lâchée quand un copain un peu éméché m’a fait danser tous les sens sur Les Sardines (ne juge pas mes goûts musicaux, s’il te plaît !). Si cet incident n’avait pas eu lieu, je suis certaine qu’ils seraient toujours en place à l’heure qu’il est 😉

Voici mon look pour la première partie d’une journée riche en émotion :

robe mariage civilmagnifique coiffure de mariée

Les photos sont magnifiques, elles ont toutes été prises par la photographe de mon mariage (dont je te parlerai plus loin !), même quand j’ai scratché son copyright pour cause de zoomage intensif ! Ma témoin, que nous appellerons A., m’avait rejoint chez le coiffeur pour faire faire sa propre coiffure et nous sommes ensuite revenue chez moi, sous la pluie battante ! Je crois qu’il est d’usage que la mariée fonde en larmes s’il pleut à son mariage. Moi, ça m’amusait beaucoup, ne cherche pas ! Je crois que j’aimais tendrement cette journée dans toute son imperfection aussi. #reflexionculcul

On a été rejoint pas la famille très proche (parents, frères et sœurs et témoins) et on s’est rendu à la mairie à pied. C’était assez surréaliste. Tout le monde était sur son 31 et forcément on ne pouvait pas passer inaperçu, même en petit comité. Tu n’as pas idée de la bienveillance que j’ai pu recevoir de la part de parfaits inconnus. Et puis, notre lot de « mariage pluvieux, mariage heureux ! Même si en réalité c’est mariage « plus » vieux… ». On ne refait pas le monde 🙂

Je t’avoue que la mairie n’a pas été mon moment préféré. Hormis le fait que ça officialise la chose, il n’y a rien de bien magique. J’appréhendais un peu le côté administratif, terre à terre. Finalement, l’élue qui nous a mariés était gentille et humaine, elle a personnalisé la cérémonie et c’est passé comme une lettre à la Poste. J’étais sur un nuage et pour l’anecdote, je souriais tellement depuis mon réveil que j’avais déjà des crampes aux commissures à ce stade, ahah ! Le mariage civil a eu lieu à 11h15 et nous ne devions nous rendre au domaine réservé que pour 14h. On avait donc prévu un buffet chez nous et… du champagne, bien sûr. Si tu ne le sais pas encore, je suis carrément une fille à champagne. Je m’en nourrirais si j’étais riche. Comme le personne d’Amélie Nothomb qui se nourrit de Veuve Clicquot dans Le fait du prince (vas-y que je te place une référence culturel sur mon blog de fille^^).

mariage pluvieux

Alors voilà, j’étais Madame aux yeux de l’État. Comme tu as pu le lire, il y avait peu de monde à la mairie et nous n’avons pas échangé nos alliances. Nous n’avons pas prévu d’église parce que nous ne sommes pratiquants ni l’un, ni l’autre. Je ne vais pas te mentir, l’église me tentait pour le côté traditionnel/princesse Disney. Mais ça n’avait pas de sens et ça n’aurait pas été honnête, nous avons donc opté pour quelques choses de moins conventionnel : une cérémonie laïque.

J’étais dans un état second alors que la fête n’avait pas encore commencé, ahah ! On a fait un mariage intimiste avec moins de 60 invités. On les a trié sur le volet et l’équilibre était parfait entre la famille et les amis. Tous les gens présents ce jour-là étaient des proches. Des personnes qu’on voyaient au quotidien ou qu’on aimait assez pour penser à eux tous les jours. On s’est mariés seulement quelques mois après notre annonce et j’ai galéré à trouver des faire-parts qui me convenaient. Tout était soit trop cher, soit trop nian-nian. Et finalement, j’ai eu le coup de cœur pour quelque chose de simple aux couleurs et à l’inspiration automnales. On a décliné nos faire-parts, nos menus et nos remerciements sur le même modèle :

menu mariage rosegold

Je n’ai pas souhaité imposé de thème ou de couleur à mes invités parce que je n’avais en tête qu’une seule chose : qu’ils s’amusent. Nous avons tout mis en oeuvre pour arriver à nos fins en commençant par dégoter LE lieu magique. On s’est mariés au domaine des Cèdres, dans l’Ain, à une heure de Lyon, en gros. Ce domaine présente deux sites : un château et un pressoir. Les tarifs restent très abordables pour un lieu aussi beau. Au début, j’ai craqué pour le château, tu t’en doutes ! Mais la « salle de bal » (hihi) était trop grande, nos 60 invités se seraient perdus ! Et puis, pour être honnête, quand j’ai visité le pressoir, j’ai eu un coup de cœur. Voilà de quoi il avait l’air de l’extérieur, le jour de notre première visite :

mariage sur un domaine

Même s’il y a deux mariages en même temps sur le domaine (comme c’était le cas le 1er octobre 2016), tout est pensé pour que les invités ne se croisent pas. Ainsi, nous avions à notre disposition un parking, le porche que tu vois sur la gauche de la photo et plusieurs hectares d’un parc immense. Nous avons également loué une vingtaine de chambres afin que tout le monde dorme sur place. C’était notre petit caprice de mariés ! Pour être honnête avec toi, si le pressoir et le domaine en général sont magnifiques, on ne peut pas en dire autant des chambres qui baignent un peu dans leur jus ! C’est propre et chaque chambre a sa propre salle de bain. C’était suffisant, dirons-nous, mais ça n’envoie pas du rêve de ouf.

Arrivés sur place vers 14h, les choses se sont accélérées. Paraît-il. Je t’avoue que j’étais un peu dans ma bulle et que j’ai été préservée du remue-ménage. La seule prestataire avec qui j’ai échangé ici, c’est ma photographe, Marie-Charlotte. On a failli faire une grosse erreur en n’engageant pas de photographe pour notre mariage. Il faut savoir qu’un photographe de mariage est un gros poste de dépense : il faut compter plus de 1000€, en moyenne basse. Et on s’était dit qu’on pourrait laisser des Kodak sur toutes les tables et demander à ceux qui le souhaitent de venir avec leur appareil et/ou caméra. C’est la décoratrice de notre cérémonie laïque (j’y viens après !) qui nous a convaincus et qui nous a donné le nom d’une amie à elle. On était 15 jours avant le D day. #lesfous

J’ai donc rencontré Marie-Charlotte « en vrai » le jour du mariage et le courant est tout de suite passée. Elle est très douce et je crois qu’on s’est juste entendues toutes les deux comme des copines peuvent s’entendre. J’avais en tête une séance photo dans le parc avec nos tenues civiles. Sauf que Monsieur JolisSlims avait déjà troqué son costume de mairie contre un sublime ensemble vieux polo/jean… Il voulait donner un coup de main côté technique. On a donc fait connaissance avec Marie-Charlotte sous l’objectif ! J’ai adoré ce moment. Il avait plu, tout était humide, à commencer par le gazon, ahah ! Mais je ne portais pas encore mes échasses…

mariage à la campagne

Après cette séance bien sympathique, j’ai été enfermée dans la chambre de ma témoin pour me préparer. Elle avait prévu du champagne rosé. A. est vraiment une copine en or. Comme je te l’ai dit plus haut, les chambres étaient vieillottes mais sur les photos, ça offre un goût d’antan que j’adore. J’ai notamment le béguin pour cette petite coiffeuse :

mariée préparation

J’ai gardé un sourire béat jusqu’au lendemain si tu te poses la question ! Les préparatifs ont été un chouette moment immortalisé par Marie-Charlotte. Mon mari était avec son témoin. Moi avec la mienne, mais aussi avec ma sœur, ma maman et ma belle-maman. Contrairement à Monsieur JolisSlims qui s’en fichait un peu, j’avais très envie de profiter de ce moment. C’est d’ailleurs à mon initiative que la photographe est venue si tôt.

marié préparation

J’ai eu un peu de mal à trouver à trouver la robe de mariée de mes rêves. En fait, celles qui me faisaient vibrer étaient carrément hors budget. J’ai parfois des goûts de luxe et je n’arrive pas toujours à « me contenter de ». J’ai commencé par essayer des robes type Pronovia dans des chaînes et… j’ai été très malheureuse. Je détestais les matières, la tenue des tissus, les brillants. J’en gardais bien une ou deux en tête sans que ce ne soit l’extase. Je voulais une robe Delphine Manivet. Mais je n’avais pas gagné au loto, ahah ! Au final, ma témoin a découvert un Graal : le couturier Max Chaoul vend des robes à prix cassés dans ce qu’il appelle « la braderie Max Chaoul ». Il s’agit de modèles qui ont servi pour des expositions ou de prototypes. A., qui m’accompagnait a eu la même réaction que moi quand j’ai enfilé cette robe que tu vois en photo, elle était parfaite. Je rêvais d’un boléro brun en fausse fourrure pour l’accompagner et je ne l’ai trouvé qu’à la dernière minute sur un site de vide-dressing. Je ne pense pas qu’il ait fait l’unanimité mais c’est exactement ce que je cherchais. Ma robe est une coupe empire, j’ai craqué pour deux choses : le décolleté en V bordé de faux diamants et la légèreté du tissu. Est-ce que j’avais l’impression d’être une déesse grecque ? Juste un peu 🙂

se marier en automne


La liste de mon mariage


Bien que mon mariage ne soit pas très conventionnel, j’avais envie de plusieurs choses somme toute traditionnelles. Pour commencé, j’ai respecté la tradition des quatre éléments :

  • quelque chose de vieux : la bague que ma grand-mère m’a offert pour mes 18 ans.
  • quelque chose de bleu : cette même bague est surmontée d’un saphir ♥
  • quelque chose d’emprunté : mon blush. J’ai demandé à ma témoin de me prêter un blush, il s’agit d’un de ceux qu’elle préfère, Peaches de Mac.
  • quelque chose de neuf : ma robe, mes chaussures de princesse qui viennent de Buffalo, mes boucles d’oreilles Fossil

chaussures escarpins de princesse

Les invités étaient conviés pour 17 h, heure de la cérémonie. Mais la plupart sont arrivés vers 16 h pour s’installer dans leur chambre, se préparer. J’ai profité de chaque seconde parce que je savais que ça passerait trop vite. Et crois-le, ça passe effectivement très vite !

Comme tu l’as compris, le temps était à l’orage le jour de mon mariage. On n’était pas sous les trombes d’eau, mais ça menaçait, ça brumait. On aurait pu faire la cérémonie laïque dans le pré, derrière le pressoir. Les photos auraient été magnifiques mais on prenait le risque de se prendre une saucée. Alors on a opté pour la sécurité en la faisant sous le porche que tu as vu plus haut. Pour l’occasion, mon papa avait installé des lumières digne d’un studio au plafond. Et ça n’a pas été du luxe, je pense que ça a même permis de faire de jolies et lumineuses photos.

Comme le lieu de la cérémonie laïque dépendait entièrement de la météo, on n’a pu installer les chaises (prêtées par le domaine) et la déco qu’au dernier moment. Pour être honnête, cette histoire était source de stress. Comment être prêts dans les temps, tout ça… On a donc opté pour la solution de facilité en faisant appel à une décoratrice extérieur, Virginie. On a eu la chance de visiter son atelier quelques semaines avant le mariage et c’était magique. Ce jour-là, je lui ai montré des photos Pinterest et on a sélectionné ensemble quelques éléments de déco. Je l’ai laissé très libre, à vrai dire, j’ai laissé beaucoup de liberté à tous mes prestataires. Je suis comme ça, moi 😉

décoration de mariage

Cette décoration est sublime, n’est-ce pas ? Je suis contente d’avoir de si jolies photos car pour être honnête avec toi, je n’en n’ai pas profité sur le moment. Je n’ai pas supervisé l’installation qui s’est faite une heure avant l’arrivée des invités. Moi, j’étais dans la chambre de ma témoin, rappelle-toi ! Mon papa, mon mari, les témoins, nos frères et sœurs… ont géré les arrivées en donnant les clés des chambres et en faisant visiter le site incroyable. J’imagine que ça fourmillait entre le traiteur, la décoratrice, le DJ, la photographe, les invités… Je ne me rendais compte de rien, j’étais à ma fenêtre, toujours dans ma robe civile à faire coucou, ahah ! Il y avait du va et vient dans ma chambre et je n’ai été seule que quelques minutes sans vraiment ressentir de pression. J’étais juste sereine, heureuse et impatiente.

On avait prévu notre cérémonie sur une petite demi-heure. Je ne vais pas te faire un cours là-dessus, c’est très personnel. Nous, on a voulu qu’elle soit à la fois drôle et émouvante. Il est possible de faire appel à un prestataire pour mener un tel événement. On a mis la pression sur les épaules d’un copain. C’est moche, hein ? Mais il a géré du feu de Dieu ! Pourtant, j’imagine que l’exercice n’a pas dû être facile. On a alterné des moments de tradition, des anecdotes et des blagounettes. C’était vraiment très émouvant et personne n’a vu le temps passer. C’était une vraie cérémonie avec des témoignages, des rires et beaucoup de larmes ! Le souvenir qui m’a le plus marqué est sans doute mon arrivée au bras de mon papa. Je mourrais d’envie de faire mon entrée sur la marche nuptiale. Sauf que le DJ a lancé la musique trop tôt. On était super loin ! Et on a dû traverser un pré en courant. Je te rappelle que je portais les chaussures de Cendrillon (11 cm de talon !!) et qu’il avait plu ? Ah… et ma robe longue, bien sûr !

échange des alliances tatouagealliances originales homme femme

Comme tu l’as compris à ce stade, on a ponctué nos noces de choses peu conventionnelles. Nos alliances sortent de l’ordinaire déjà ! Elles ont été créées par Ginette NY. Tout comme ma bague de fiançailles, d’ailleurs. Je suis assez fière de l’idée qu’à eu mon mari pour notre sortie. On a acheté des pelotes de laine et les invités les ont lancées tout en retenant un fil afin de créer une grande toile entre les deux rangs de chaises. On est passés dessous sur une musique entraînante, et les invités nous on suivi rang après rang. C’était très drôle et carrément original !

la plus belle sortie de mariés

Après cette sortie inoubliable (oui, je me lance des fleurs !), on a fait les traditionnelles photos de groupe, puis de couple dans le parc pendant que l’apéritif était servi aux invités. On a choisi Feed Traiteur qui est sur Lyon. Pour être honnête, les premiers contacts n’ont pas été top et si on avait eu plus de temps, on aurait sans doute changé de traiteur. Les échanges étaient froids. On a rencontré deux commerciaux et un cuisinier et c’est simple, on avait tout le temps l’impression de les embêter. Néanmoins, on est quand même restés car la prestation proposée était très qualitative. Il y avait des options super chouettes, on a, par exemple, pu ajouter un bar à huîtres et des mini-burgers faits à la demande à notre apéritif. C’est chic et surprenant ! On pu choisir et goûter notre repas parmi plusieurs propositions. Si tu es curieuse : on a choisi un verrine de légumes et saint-jacques en entrée et du magret de canard en plat. Tu l’auras compris, j’avais vraiment envie que mes invités aient le choix, même dans ce qu’ils boivent ou grignotent. J’avais même envie que chacun choisisse son entrée et son plat mais notre prestataire nous a déconseillé cette méthode. Il paraît que les gens oublient toujours ce qu’ils avaient choisi ou changent d’avis quand les mets arrivent.

On a opté pour la proposition fromage blanc ET fromage sec et pour le dessert… un wedding cake ! Comme dans mes rêves. C’était super ! On a choisi la garniture sans aucune contrainte. Nous voulions marron et vanille, le cuisinier nous a fait une proposition avec des marrons confits et c’est le meilleur dessert que j’ai pu manger de toute ma vie ! Pour la déco, c’est simple, j’ai montré des photos Pinterest et il s’est arrangé pour réaliser mon souhait. Évidemment, le marron c’est particulier et comme nous avions peur que ça ne plaise pas à tout monde, nous avons pris l’option petits fours en plus. La bonne surprise, c’est que nous ne nous sommes retrouvés avec des biscuits secs mais avec de mini-tartelettes ! Je t’ai dit que les personnes rencontrées en amont n’avaient pas été super sympa mais l’équipe de serveurs et cuisiniers dépêchée sur place était incroyablement dynamique, souriante et bienveillante. Des gens en or qui ont largement contribué à la réussite du plus beau jour de ma vie !

Avant le jour J, tu imagines toutes les catastrophes possibles. Quand tu es dedans, tu n’y penses plus, tu profites et c’est tout. Quand je repense à mon mariage, ça a été un incroyable succès. Et je dis ça en toute objectivité et en toute modestie, bien sûr. La vérité, c’est que j’ai été entourée de gens incroyables. Que ce soit mes amis et ma famille qui ont fait de cette fête un événement ou nos prestataires. Si tu vas te marier, tu dois savoir deux choses au sujet des prestataires : ils vont saigner ton compte en banque mais te couvrir de bienveillance et de bonheur. Et le bonheur, c’est contagieux !

Celui sans qui la fête n’aurait pas été la même est Raphaël, notre DJ. J’ai un sixième sens quand il s’agit de rapport humain. Je peux en quelques minutes te dire si la personne que je rencontre peut ou non tenir une place importante dans ma vie. C’est mon mari qui a cherché un DJ et quand il m’a parlé de Raphaël, j’y ai cru. Nos calendriers ne coïncidaient pas pour une rencontre et comme toute future mariée qui se respecte, j’aurais dû paniquer mais… non. On a fait un skype avec Raphaël et il est tellement parfait que je n’ai pas stressé un seul instant. Au point d’oublier de lui filer la liste des chansons à passer absolument. Il nous a conseillé sur des animations, sur l’ambiance en général. Et il s’est débrouillé comme un chef. Je le recommande les yeux fermés. Je n’ai absolument rien à lui reprocher. Il a fait participer tout le monde, il est drôle mais assez discret pour ne voler la vedette à personne. C’est un animateur en or qui a eu la gentillesse de faire des photos et plein de vidéos de la soirée. Autant te dire que j’ai des souvenirs plein la boîte !

C’est vrai que ça passe vite, tu sais. Quand j’y repense, je me crois toujours la veille. Le vendredi quand on installait la déco avec nos parents, ma sœur et ma témoin. On a choisi de décorer la salle nous-même pour économiser un peu mais surtout pour se faire des souvenirs. Et ça marche très bien ! Je ne vais pas plus entrer dans les détails ici mais si ça t’intéresse, dis-le moi et je ferais un article dédié sur comment j’ai décoré la salle de mon mariage.

table mariage rosegold cuivremariage vintage incroyable

Tu l’as peut-être vu sur la première photo, j’avais un photobooth Alice au pays des merveilles (!!!!). Ce sont mes parents qui se sont collés à l’exercice. Ma maman a fait le dessin et mon papa a fait la structure et l’éclairage. Je n’ai qu’un regret : je n’en n’ai pas profité ! J’aurais aimé faire des photos avec tout le monde et en fait, je ne suis pas sûre d’être passée derrière une seule fois ! C’est terriblement décevant de se rendre compte trop tard qu’on n’a pas fait quelque chose qui nous tient à cœur le D day. D’ailleurs, si tu es sur le point de te marier, je te conseille de faire une liste de tout ce que tu veux faire et de la confier à ta témoin. ça évitera les petits regrets qu’on peut avoir après.

Quoiqu’il en soit, mon photobooth a très bien marché, même sans moi ! Ma témoin avait amené son appareil polaroid et les photos ont été collées dans notre livre d’or. Chouette idée, n’est-ce pas ? Si, je peux le dire cette fois, ce n’était pas la mienne ♥

mariage photobooth alice au pays des merveillesmariage photobooth alice au pays des merveilles

La soirée a été magique. Raphaël a adapté ses jeux à mes invités. Qu’est-ce qu’on a ri ! On a dansé, on a parlé, on s’est beaucoup amusé. Notre rêve était que tout le monde reste jusqu’au bout de la nuit. On a servi une soupe à l’oignon (dis-moi que la tradition n’est pas que de chez moi !) à presque six heures du matin et je crois que la moitié des invités étaient encore là ! Ce jour-là, tu n’as pas envie d’aller te coucher. Tu n’as pas sommeil et surtout, tu ne veux pas dormir parce qu’au réveil, ce sera fini. Mon mari et moi sommes restés jusqu’à la dernière seconde sur place à regarder le DJ plier ses affaires. Il était plus de sept heures. Le personnel du domaine allait bientôt installer le brunch dans la salle.

On a dormi une ou deux heures et on a brunché en refaisant la soirée avec nos invités. Le brunch, c’est une idée de folie. ça renforce l’atmosphère conviviale et magique et donne l’impression que ça ne s’arrêtera jamais. Le domaine était réservé jusqu’à 17h, il y a avait notamment un terrain de boules à dispo et certains en ont profité. Mais autour de 15h, tout le monde est parti. Monsieur JolisSlims et moi étions seuls et j’ai officiellement ressenti que ça avait été le plus beau weekend de ma vie et ce n’était pas fini… On a nous a tellement dit que ça passait à la vitesse de l’éclair qu’on a décidé de prolonger l’événement en s’offrant un pré-voyage de noces ! On est partis trois jours à Rome dès le lundi matin. Autant te dire que ça a été chargé mais entre les préparatifs, le week-end en lui-même et ce voyage, notre mariage a duré une semaine dans nos têtes.

Voilà, tu sais tout ou du moins l’essentiel ! J’aimerais beaucoup que tu me racontes ton mariage ou tes préparatifs en commentaire parce qu’en parler, c’est faire perdurer le bonheur ♥ Et évidemment, si tu as des questions, n’hésite pas !

Cabinet de coiffure Xavier Thiollière (ici) | faire-part.com (ici) | Domaine des Cèdres (ici) | Marie Cat photographie (ici) | Braderie Max Chaoul (ici) | Com une fleur | Décoratrice Mariage à soie (ici) | Ginette NY (ici) | Feed Traiteur (ici) | Sono DjTow (ici) |

le plus beau mariage

Mon Swap / calendrier de l’avent avec Aurélie

LESJOLISSLIMS-CALENDRIER DE-L-AVENT-1

Je suis tellement excitée à l’idée de rédiger cet article que j’en perds mes mots ! Pour la troisième année consécutive, Aurélie et moi avons fait un swap à l’occasion de l’avent. Un swap de l’avent. Le mix parfait entre un swap (échange d’un colis surprise entre deux personnes) et un calendrier de l’avent. Autant te dire, qu’on ne peut pas rêver mieux comme calendrier puisqu’il a été entièrement pensé à notre image par une personne qui a sincèrement envie de nous faire plaisir. Tu peux voir ce que j’ai reçu en 2014 dans cet article et en 2015 dans cette vidéo. C’est chaque fois la folie et 2016 n ‘a pas fait exception ! On prépare chacune notre colis pour la copine, on emballe individuellement les produits et on les numérote. Voici mon swap fraîchement arrivé fin novembre :

IMG_20161124_202352

Oui, ça fait tellement envie ! ça y est, je suis nostalgique, bravo ! Un calendrier de l’avent, c’est 24 cases, je sais. Mais Aurélie et moi nous offrons toujours un cadeau en plus à glisser sous le sapin. C’est encore plus magique ! Si tu me suis déjà sur Instagram, il n’y aura pas de surprise pour toi aujourd’hui puisque j’ai déballé, chaque jour, mes petits cadeaux là-bas. Mais le récap’ d’un si joli mois me semble quand même indispensable. Je ne vais pas causer pendant six ans ici puisque si tu veux du détail, tu peux regarder ma vidéo (ci-dessous). Mais pour te donner l’eau à la bouche, sache que j’ai reçu « hors swap » la palette Rose Golden de Zoeva. Je dis « hors swap » car j’ai pu l’ouvrir tout de suite : c’était mon cadeau de mariage et je l’adore ! Toujours en make-up, j’ai pu découvrir une palette de correcteurs Catrice (oui, oui, avec les fameux fards vert et rouge !) et c’est une tuerie. Aurélie m’a également enseigné l’art d’avoir toujours des ongles propres et soignés en deux temps, trois mouvements grâce au kit The Brightening prescription de Formula X. Une pépite ! Côté mode, j’ai reçu une paire de boucles d’oreilles ethniques devant lesquelles je suis en amour absolu. Et pour prendre soin de ma peau, j’ai pu découvrir le beurre tendresse miel caramélisé de Baija.

Tu trouves que j’ai déjà été très gâtée ? Regarde-moi parler des 21 autres surprises de mon colis… C’est la débandade !

LESJOLISSLIMS-SWAP-CALENDRIER-DE-L-AVENT-3 LESJOLISSLIMS-SWAP-CALENDRIER-DE-L-AVENT-4 LESJOLISSLIMS-SWAP-CALENDRIER-DE-L-AVENT-5 LESJOLISSLIMS-SWAP-CALENDRIER-DE-L-AVENT-2

Mes favoris beauté et Cie 2016

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-2016

Le temps passe trop vite, je ne t’ai pas encore présenté mes favoris 2016 ! J’en ai beaucoup et encore… j’ai été sérieuse : je ne vais pas te parler de ce que j’ai découvert en décembre. Ce serait de la triche. Je vais te parler d’un peu tout ce qui a fait mon année (pas seulement de make-up mais beaucoup quand même, tu me connais). 2016 a été une année très riche pour moi puisque tu le sais, je me suis mariée. Et dire que je ne t’ai toujours pas raconté ce fabuleux jour, les préparatifs, tout ça… Il va falloir que je m’y attelle tant que les souvenirs sont encore chauds. Pour l’heure, petit récap’ d’une belle année humaine et colorée !

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-PALETTE-2016

On va commencer par les palettes, mon obsession pour ces merveilles n’a toujours pas flanché. Les palettes de fards à paupières sont de loin mon bidule make-up préféré. Début 2016, je n’ai pas lâché la Naked 3 d’Urban Decay. Ses tons neutres et rosés me charment tellement… J’ai d’ailleurs relevé le défi de n’utiliser qu’elle pendant un mois complet (ici). Faut-il que je l’aime !

Quand je pense à 2016, il me vient toujours l’image de ma délicieuse palette Alice through the looking glass de Urban Decay (encore !). En 2011, lors de la sortie d’Alice au pays des merveilles de Tim Burton, UD avait crée une palette magnifique. A l’époque, un peu trop loin du monde de la beauté, elle m’était passée sous le nez (ça reste, à ce jour, le plus grand drame de ma vie. Non, je n’exagère pas). Autant te dire que quand j’ai appris la sortie du deuxième opus au cinéma, j’ai fait un truc ridicule : écrire à Urban Decay pour savoir s’ils allaient ré-éditer le précieux. Même pas peur ! Ils m’ont répondu que ce serait une nouvelle et qu’elle ne serait pas commercialisé en France (pffff). Est-ce que l’idée d’aller passer quelques jours à New-york la semaine de sa sortie a effleuré mon esprit ? Bien sûr. Finalement, j’ai trouvé un moyen de me la faire livrer, ouf !

Enfin, je me dois de te parler de la Sweet peach de Too Faced. A partir du moment où je l’ai reçue, je n’ai quasiment utilisé qu’elle. Oui, elle a détrôné la Naked 3 dans mon cœur. J’adore ces tons chauds et cuivrés. Comme elle est revenue en stock chez Sepho, je te conseille d’aller la swatcher pour te faire une idée. Ah et elle sent la pêche à plein nez. Si c’est pas le meilleur argument de vente au monde !

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-LEVRES-2016

Je suis plutôt infidèle en matière de rouges à lèvres. Je l’avoue facilement mais en même temps, j’ai tellement de couleurs et de finis différents que la tentation est grande chaque matin. Parmi mes favoris 2016, je place bien haut les Fluid sticks de Dior. C’est ma valeur sûre. Je ne peux que te les conseiller. J’en possède quatre et ce qui me freine pour agrandir ma collection, c’est le prix (ahah !). Pour le reste, je suis comblée : une application délicieuse, un rendu brillant, une tenue excellente… Bref, lis mon article si tu veux en savoir plus 😉

Oh en 2016, des rouges à lèvres ont été signés à mon nom. N’est-ce pas incroyable ? C’est Charlayn, la créatrice de Make.up by Charlayn, qui m’a offert cette opportunité folle. Je t’ai présenté mes ZeGlossy Laque et mes ZeCreamy Laque. Ce sont mes deux gammes préférées et tu ne seras pas surprise d’apprendre que j’ai toujours un de ces rouges dans mon sac ^^. Il y a également des mats signés LesJolisSlims. Pourquoi je ne te les ai toujours pas présentés alors que je les ai depuis des mois ? Parce que je procrastine, voyons ! Tu peux tout voir dans ma boutique (ici) alors ne te prive pas !

Enfin, j’ai beaucoup porté le Rouge G. Gladys de Guerlain. Mes parents me l’avaient offert à Noël 2015 et il m’a accompagné une bonne partie de l’année. D’abord, j’adore la couleur et en plus, on ne va pas se mentir, le packaging en jette !

 

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-ONGLE-PINCEAU-JOUES-2016

2016, c’est l’année du vernis OPI Princesses rule! Assurément. J’ai passé plusieurs mois à rechercher cette couleur précise : un rose bébé micro-pailleté. Alors quand je suis tombée sur lui (et avec un nom pareil !), je n’ai pas hésité une seconde.

Je sais que je n’ai pas utilisé qu’un blush cette année mais quand même… Le Rockateur de Benefit est officiellement et indiscutablement le blush que j’ai le plus porté. Tu le connais forcément et si tu le possèdes, je suis sûre qu’il est aussi dans ton top 3.

J’avais aussi envie de commencer 2017 en saluant les services du kit de pinceaux Signature 14 de bh cosmetics. Je l’ai tellement (mais tellement !) utilisé… Le rapport qualité est incroyable. Si tu cherches de bons pinceaux sans y laisser un bras, je te conseille vivement de lire mon article à leur sujet.

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-SOIN-2016

Si tu me suis sur Youtube et que tu regardes toujours mes vidéos de produits terminés, tu le sais, je suis archi fan de l’huile démaquillante précieuse de l’Institut Arnaud. Meilleur démaquillant du monde, c’est dit !

Une fois n’est pas coutume, je vais te parler d’une marque j’ai découvert plutôt en fin d’année : Palmer’s. J’ai reçu la gamme au beurre de cacao Palmer’s et j’ai adoré. Je suis en train de dévorer tous mes pots et il me tarde d’ailleurs de les terminer pour prendre le temps de découvrir la marque en magasin et de choisir plein d’autres produits. J’avais un bémol sur le baume à lèvres quand j’ai rédigé mon article, depuis je l’ai utilisé au ski et franchement, il est top !

Enfin, 2016 a été l’année durant laquelle j’ai renoué avec Yves Rocher. Pour être honnête, ça a commencé par un partenariat (ici et ). J’ai reçu un colis de nouveautés avant le printemps et je me suis demandée pourquoi j’avais passé tant de mois loin de cette marque. Les produits corps sont à la fois agréables et bon marché. J’ai craqué plusieurs fois cette année et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-PARFUM-2016

Je ne vais pas m’étendre sur les parfums parce que franchement, je suis nulle pour décrire les odeurs. Je te dis juste que jusqu’au printemps, j’ai porté le parfum Repetto et que j’ai recommencé à le porter ces dernières semaines. Il est féminin mais pas trop sucré, il est juste ce qu’il faut pour me plaire quand je veux sentir la madame. Sinon, je n’ai pas lâché Fleur du sud de Delarom de tout le printemps. C’est une fragrance très douce qui se rapproche de Flower by Kenzo. L’été dernier, j’étais à fond sur l’Eau du brésil de Cinq Mondes. Seul produit de la gamme Brésil que j’ai aimé d’ailleurs… Il sent le citron, surtout, et un peu la coco. Un appel au vayage ! En septembre, j’ai reçu l’Eau Égyptienne de Cinq Mondes et j’ai descendu la moitié du flacon en quelques semaines. L’odeur est un peu fumée et je ne sais pas, je me suis vraiment reconnue là-dedans. Remarque, je ne dois pas être la seule puisqu’elle fait partie des best-sellers de la marque !

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-CHEVEUX-2016

Favoris cheveux, youhou ! En fait, je râle toujours après mes cheveux. Et c’est assez rare qu’un produit me donne la banane. Pourtant, cette année j’ai testé et adoré le shampoing et l’après-shampoing disciplinant Moroccanoil. Le shampoing est clairement mon shampoing préféré de tous les temps (en partie pour son parfum démentiel) mais le prix (dans les 25€ le flacon) me fait freiner des quatre fers en ce moment !

A la rentrée de septembre, j’ai découvert la crème lissante Mulato et elle a changé ma vie. Je l’applique après le shampoing sur mes cheveux humides et mes boucles sont troooop belles. Je n’ai plus ces affreux frisottis qui me pourrissaient la vie. J’adore !

Enfin, mon dernier favoris capillaire est humain puisqu’il s’agit de mon coiffeur : Xavier Thiollière. C’est très important que le feeling passe bien avec son coiffeur. J’ai rencontré Xavier après plusieurs déceptions capillaires et à la recherche de doigts de fée pour mon mariage. Outre sa patience et son sourire (deux qualités très naturelles chez lui !), il a beaucoup de talent. Mes connaissances passées entre ses mains sont également aux anges ! Je ne peux que te conseiller 🙂

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-RANDOM-2016

2016 a été l’année d’envies déco de ma part. Ma chambre est la pièce dont je suis le plus satisfaite. Je suis notamment dingue du tableau « lune » surdimensionné que ma maman nous a fait. ça, ça a clairement marqué mon année ! Tu peux revoir le tour de mon appartement (ici), des choses ont changé depuis. Ce matin, j’ai bousculé tout le bureau, par exemple, et je n’en suis pas peu fière !

J’ai aussi expérimenté la méthode Konmari, tu connais ? Il s’agit d’une méthode permettant de trier et ranger convenablement sa maison afin qu’elle le reste. Je me suis fébrilement (mais efficacement) attaquée à ma penderie, quinze jours après, mon maquillage y passait ! C’est ce qu’on appelle un vrai ménage de printemps. Aujourd’hui encore, j’applique les règles qui me correspondent le mieux et je suis ravie de découvrir que je peux, moi aussi, garder ma baraque dans un état convenable !

Petite fierté personnelle… J’avais fait faire deux tasses personnalisées Les Jolis Slims et je ne sais pas… Narcisse sort de ce corps ! Je les adore. Elles n’ont rien de particulier, juste mon nom. D’ailleurs, je bois une infusion dans l’une d’elle en rédigeant cet article !

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-MODE-2016

J’ai choisi de faire une catégorie « preque » mode dans ces favoris car tu l’as peut-être remarqué, j’ai essayé de parler mode cette année (LOL). Alors, dans mes favoris mode, il y a mon tatouage, réalisé en mars dernier. Il m’émeut beaucoup ! Pour moi, un tatouage est vraiment l’encrage d’un moment, d’une période, d’un état d’esprit, d’un besoin. J’avais juste envie de m’évader et de chasser le négatif quand j’ai fait celui-ci. Que de jolis souvenirs !

J’ai adoré mon porte-feuille Jane de Maradji. A tel point que je l’ai utilisé comme « pochette » pour me rendre à la mairie le jour de mon mariage. Le look ethnique, la qualité du cuir et les finitions dorées… j’adore.

Enfin, c’est d’une marque que j’ai envie de parler : MonStoreFashion. C’est la marque de make-up à prix ultra accessibles e.l.f qui a lancé ce shop de bijoux à petits prix. J’en ai reçu deux ; un collier et un bracelet jonc. Le collier est le bijou que j’ai le plus porté cet automne !

LESJOLISSLIMS-FAVORIS-MARIAGE

Je termine cet article bien assez long en te parlant de mon grand favoris 2016 : mon mariage. Le plus beau jour de ma vie. Je n’ai aucun doute à ce sujet. J’ai adoré les préparatifs, je suis très fière de notre déco, de nos alliances, de mes robes… Je te promets que je te raconterai tout en détail très vite. En attendant, si tu t’impatientes, tu peux toujours relire le récit de ma demande en mariage !

Et toi, quels sont tes favoris 2016 ?