Witch, please !

As-tu déjà entendu parlé de Witch, please, la newsletter des sorcières modernes ? J’espère que oui, sinon c’est le mois ou jamais pour y remédier ! Il s’agit d’une newsletter bimensuelle absolument déjantée. Si tu t’abonnes, tu apprendras à décorer un autel, à entrer en contact avec l’autre monde ou encore à te soigner grâce aux plantes et aux rituels.

Continuer la lecture de « Witch, please ! »

Quelques favoris beauté, random & USA

Bien le bonjour en ce dimanche pluvieux. Quand je demandais un peu de fraîcheur sur Lyon jeudi dernier, je parlais d’un petit orage, de quelques bourrasques de vent et basta. Je ne voulais pas plonger l’été dans un hiver sans fin ! Lundi on se traînait à même le carrelage mais aujourd’hui c’est grand mug de café, plaid et Netflix. Voilà, voilà ! Il n’empêche que la morosité ambiante n’aura pas raison de mes dernières joies et derniers coups de cœur alors sans plus attendre, laisse-moi te raconter ce qui m’a reboostée à bloc courant juin.

 ♥ les favoris ♥

Évidemment, je ne peux pas parler favoris de juin sans évoquer mon voyage aux États-Unis, deux semaines de rêves. le retour à la réalité est assez violent et je ne vais pas te mentir, je me fais des sessions visionnage de photos toute seule, je prends un plaisir fou à partager mon expérience ici et sur les réseaux et… j’amène un peu d’Amérique à mon quotidien. Clairement, ça n’est pas la panacée mais c’est mieux que rien. Parmi mes astuces pour mieux vivre mon coup de blues, je passe au rayon produits du monde chaque fois que je fais les courses. C’est un peu la désillusion tellement le choix est pauvre mais je suis joie de découvrir que le Root Beer est dispo dans le Auchan où je me sers !

Le Root Beer est un soda (sans alcool, je précise), qu’on a découvert dans les fast-food américains. On est devenus accro là-bas, enfin surtout monsieur JolisSlims ! Moi je trouvais ça « bizarre » au début mais au milieu du voyage, à la Death Valley très précisément, on a dîné dans un restaurant qui ne proposait pas de Dr Pepper (boisson plus connue ici et que perso, j’adore !), je me suis donc laissée tenter par un Root Beer. Finalement j’ai avalé deux (très) grands verres et l’addiction s’est emparée de moi. Le goût est franchement déroutant, je dirais un mélange de plantes et de vanille, aux premières gorgées on dirait un médicament (véridique et je ne suis pas la seule à le dire !). Finalement il y a un petit quelque chose de « reviens-y » et on devient vite accro !

Je suis loin d’avoir craqué mon slip là-bas. Tu sais, faire les boutiques n’étaient vraiment pas ma priorité, je voulais surtout voir, regarder, photographier, profiter ! J’avais quand même envie de découvrir certains magasins par curiosité, on s’est donc arrêté chez Target, Wallmart et cie mais à part des cochonneries à grignoter sur la route, on n’a rien acheté. Oh, j’ai vu un Ulta « en vrai » et c’est… surprenant ! Imagine un supermarché de la beauté, tu y es. Les vendeurs ne sont pas venus nous conseiller, c’était un poil le bazar mais il y avait des promos partout. Clairement le temple des bonnes affaires !

Moi j’ai juste craqué pour deux bidules Covergirl. L’un par nécessité : un mascara dont je ne vais pas te parler ici parce que ce n’est clairement pas un favoris, l’autre par coquetterie. Je me suis offert un ombre crème rosegold qui répond au doux nom de Tiger Rose (t’aurais craqué aussi, avoue !). Elle est issue d’une collaboration avec Katy Perry et je t’avoue ignorer si tu peux te procurer ce truc en France. Depuis que je l’ai, je le porte TOUS-LES-JOURS. Parfois seul, parfois en base pour accentuer la pigmentation d’autres fards. C’est un vrai coup de cœur plutôt inattendu. Je découvre par la même occasion que je deviens une vrai adepte du fard crème ! Ma mission ? L’utiliser tout l’été pour le terminer et qu’il ne sèche pas cet hiver quand j’aurais moins le cœur à ce type de couleurs.

J’ai aussi voulu aller chez Bath&Body Works et franchement, là j’aurais pu y passer des heures ! ça sent bon, on peut tout toucher, les vendeurs sont cool et il y a plein de promos. J’en ai surtout profité pour faire des cadeaux à droite, à gauche mais je me suis aussi fait un ou deux petits plaisirs. Dans cet article favoris, je vais te parler de la bougie trois mèches Toasted Coconut. Di-vi-ne. D’abord elle embaume même sans être allumée, ça c’est quand même canon !

Et il ne lui faut pas longtemps pour imprégner ton intérieur d’un parfum délicieusement vanillée une fois les mèches en feu. La combustion est parfaite, l’objet en lui-même est joli, rien à redire ! La seule ombre au tableau est qu’entre les prix américains et les prix pratiqués en France, il y a un pont. Nous avons payé cette bougie environ 12 $ avec la promo proposée en boutique. Sur les e-shop français, le même format est à 30 €… Comment dire, on n’est pas des pigeons ! Idem pour les anciennes collections : j’ai shoppé un duo gel douche / lait pour le corps Halloween 2016 à -70 % alors qu’il est toujours plein tarif pour une distribution française.

J’ai le béguin pour la brume de corps Cosmic Dream Hollister offerte par ma meilleure amie. Elle a une fragrance florale qui prête à la rêverie. Je l’avais glissée dans ma valise et elle a été mon seul parfum aux USA. Autant te dire que le moindre pschitt est chargé de souvenirs. Par contre ne t’attends pas à des miracles, ça reste une brume et la tenue n’est pas folle. Néanmoins pour sa défense j’ai l’impression que le flacon est inusable !

Je termine sur un favoris bouquin. Je ne partage pas trop mes lectures en ce moment parce qu’elles ne sont pas forcément grand public mais je crois que tu peux craquer toi aussi sur Comment se débarrasser d’un vampire amoureux de Beth Fantaskey. J’ai un problème avec les vampires, je sais, je me soigne (ou pas). Je ne suis pas forcément une grosse lectrice de livre pour ado mais celui-ci m’a tapé dans l’œil il y a un bon moment et j’ai fini par le commander sur Amazon.

C’est l’histoire d’une jeune roumaine adoptée tout bébé par un couple d’américains bobo et un tantinet perchés. Elle vit une existence tout ce qu’il y a de plus normale jusqu’au jour de son entrée en terminale où elle rencontre Lucius qui prétend être un vampire roumain lié à elle par un pacte : ils doivent se marier à leur majorité. Notre héroïne n’est pas trop emballée (tu t’en doutes au titre…) et s’en suivent moult péripéties. Je ne vais pas te faire croire que c’est le livre du siècle, ce serait faux. Il est plutôt maladroit, parfois décalé et même grossier dans certaines descriptions mais j’ai été happée par l’histoire et les pages ont défilé à une vitesse folle, bref, je l’ai lu en deux ou trois jours, ahah !

Et toi, quels sont tes favoris du moment ? Si tu as des lectures vamipresques à me proposer, je suis tout ouïe !  

As-tu déjà participé à un project pan ?

lesjolisslims project pan

Ma question n’est pas du tout innocente, j’aimerais beaucoup avoir tes impressions si tu as déjà fait un project pan. Si tu ignores ce que c’est, c’est très simple. Il s’agit de sélectionner des cosmétiques et de se donner l’objectif de n’utiliser qu’eux (ou presque) afin de les terminer. Côté soin, je finis toujours tout dans des temps très corrects. Depuis que j’ai fait mon grand tri façon Marie Kondo (ici), je ne gaspille plus de crème, lotion & cie. Mais j’ai toujours autant de mal à terminer mes produits de maquillage.

Sauf que tu l’as vu dans ma dernière vidéo « produits terminés » (ici) : j’ai dû jeter deux produits make-up de luxe parce qu’ils ont tourné. J’en suis malade et je suis terrifiée à l’idée que ça recommence. J’ai (encore) fait un tri dans mon maquillage. J’ai réduit au maximum ce que je voulais vraiment garder et j’ai mis de côté ce que je ne portais plus depuis longtemps, ce qui ne me convenait pas, ce que je n’ai jamais vraiment utilisé… Je vais essayer de parler de tous ces produits sur le blog (autant te dire qu’on en a pour deux ans !) et de les donner ensuite à des filles qui les utiliseront vraiment.

Pour l’heure, j’aimerais terminer quelques produits qui donnent des signes d’essoufflement avant qu’ils ne s’abîment.

Malgré mes tris récurrents, je dois accumuler une centaine de rouges à lèvres (laissez-moi mourir !) et comme je les fais tourner, je n’en vois jamais le bout. Mon projet ? Terminer les plus vieux.

Pour le teint, je vais terminer mes deux ou trois anticernes entamés et j’aimerais terminer mon blush Rockateur de Benefit (revue ici). Une petite tuerie que je porte beaucoup mais dont j’ai l’impression que je ne verrai jamais le bout :/ J’aimerais aussi terminer ma Terracotta 4 seasons de Guerlain (revue ici). Je l’économisais quand je l’ai reçue (de la part de l’amoureux)… Après bien trois ans de vie commune, je me dis qu’il est peut-être temps de la terminer !

Côté palette, je suis embêtée et c’est là que tu vas pouvoir m’aider si tu pratiques régulièrement des project pan. Faut-il que j’en choisisse une et que je l’utilise jusqu’à terminer mes fards préférés ? Comment fais-tu avec les palettes ? Je ne suis certaine que d’une chose, j’aimerais essayer de terminer rapidement ma petite palette Navy Design Dior (revue ici) parce j’ai peur qu’il ne vire au vert tellement elle prend de l’âge maintenant, la maman de monsieur JolisSlims me l’a offerte en 2010 ou 2011 ! De la même époque, j’ai un fond de rouge Dior Addict Lipstick dans une couleur qui ne doit même plus être commercialisée ^^.

As-tu envie de te lancer avec moi dans ce projet ? Si oui, tu peux lister les produits que tu veux terminer en commentaire. Si tu es déjà pro en la matière, tes conseils et tes astuces pour ne pas se décourager sont grandement attendus 🙂

lesjolisslims project pan