24 heures à Sin City

Nevada, nous voilà ! Et me revoilà par la même occasion. Tu as dû remarquer le rythme en dents de scie sur le blog. Je ne vais pas te mentir, je me laisse vivre. Pour la première fois en quatre ans de blogging, je ne cherche plus à être réglée comme un métronome et à programmer mes articles. Et puis, ce sont les vacances, tu n’es pas tellement collée à ton écran. Bref, aujourd’hui parlons peu, parlons…

LAS VEGAS

LESJOLISSLIMS LAS VEGAS

Je ne sais pas ce qui se passe mais je n’arrive pas à écrire cette partie de mon récit de voyage. Disons que je ne sais pas quoi t’apporter de nouveau. Oui, Las Vegas c’est dingue et il y a des tonnes de choses à raconter mais j’ai le sentiment que tu sais déjà tout et que je vais enfoncer une porte ouverte. On tente quand même ?

On roule dans le désert et d’un coup, pif, paf, pouf, des lumières dans tous les sens. C’est un autre monde. On a débarqué dans la soirée du 31 mai et il y avait un monde fou. Rejoindre notre hôtel, le Linq, nous a pris un temps fou. Récupérer les clés nous a pris un temps fous. Trouver la chambre nous a pris un temps fous. C’est immense, le nombre de chambres disponibles est indécent, les couloirs ne s’arrêtent jamais et les (très nombreux) ascenseurs sont blindés en permanence.

Il y a le strip, immense et noir de monde. Il fait chaud à mourir à l’extérieur et presque froid à enfiler une veste à l’intérieur ! On s’est promené assez tard dans la nuit, on a profité de l’ambiance et des décors invraisemblables. Tu as en tête le film « Roméo + Juliette » de Baz Luhrmann ? J’ai été projetée dedans. Las Vegas, c’est le Vérone de Luhrmann.

LESJOLISSLIMS LAS VEGAS
LESJOLISSLIMS LAS VEGAS

LAS VEGAS DE NUIT

Tout est démesuré. On a bu une Margarita bien trop corsée, on a partagé une énorme assiette de nachos (on n’a pas fini !), on a même bu des Jello Shots. Dans les rues, des filles en string distribuent des entrées de boîte de nuit. Oh tu sais, on a joué aux machines à sous aussi ! Et même au Blackjack. Et on a tout perdu, bien sûr ! Mais on a bien rigolé et c’est le principal. Loin de l’Amérique prude, Las Vegas détonne. Tu savais qu’à Las Vegas il est autorisé de fumer dans les casinos ? On peut également consommer de l’alcool dans la rue (enfin sur le strip, ailleurs, je ne sais pas !). En tant que française, rien ne m’a vraiment choquée mais je comprends que les américains voient Vegas comme l’île de la tentation, ahah !

J’ai aimé l’ambiance de la nuit. On était au bout du rouleau et on avait encore trop de choses à voir après pour se permettre une nuit blanche mais sache que tout est pensé pour que 1/ tu ne vois pas l’heure passer et 2/ tu t’amuses. Les magasins, restaurants, casinos… ne ferment jamais. Tu peux acheter tout et n’importe quoi à n’importe quelle heure de la nuit. D’ailleurs « acheter » c’est la leitmotiv de Vegas. C’est le temple de la consommation et si les hôtels sont très abordables, tout le reste se paye au prix fort : wi-fi, nourriture, boissons… Tu peux même louer une voiture de luxe pour quelques heures (oui, oui !) ou encore te faire tatouer… Ce que je ne te recommande pas si tu n’es pas dans ton état normal 😉

À Las Vegas, on croise des gens « particuliers ». Je ne me suis jamais sentie en insécurité mais je pense que c’est la ville avec le plus gros taux d’alcoolos du monde (je dis ça au hasard, bien sûr !) et c’est aussi là que tu verras les jupes les plus courtes de ta vie. Le soir et la nuit il y a beaucoup (beaucoup) de monde. Mais la journée aussi !

LESJOLISSLIMS LAS VEGASLESJOLISSLIMS LAS VEGAS PARIS LESJOLISSLIMS LAS VEGAS

LAS VEGAS DE JOUR

Ce qu’on ne dit pas assez (je trouve), c’est que le climat est bizarre et difficilement supportable en journée. On s’est réveillé le premier juin à Las Vegas. Si tu te poses la question, oui, c’est assez magique. Nous avions une vue d’enfer sur la grande roue et qu’on se le dise, notre chambre d’hôtel déchirait. Nous avions quelques heures devant nous alors ni une, ni deux, on s’est vite préparé. Mais voilà, ici il fait très chaud, très lourd. L’air est presque irrespirable à l’extérieur et la foule n’aide pas. Heureusement, on peut alterner le strip et les casinos reliés les uns aux autres. En plus, le peu d’air qui filtre « pue ». On s’est demandé si ça n’était pas toutes les clims qui se recyclaient dehors. Bon appétit bien sûr.

LESJOLISSLIMS LAS VEGASLESJOLISSLIMS LAS VEGAS

La journée, il est encore possible de jouer aux machines ou à la roulette en tirant sur sa Malboro, évidemment ! Mais nous avions surtout envie d’en prendre plein les yeux et ça a marché. Je me demande si les gens qui travaillent et vivent ici gardent un oeil émerveillé. Clairement, le strip est un Disney géant. Les décors sont plus excentriques les uns que les autres, il y a des animaux (type flamants roses & cie) et des mini-reconstitutions de Paris ou encore de Venise.

LESJOLISSLIMS LAS VEGAS VENISELESJOLISSLIMS LAS VEGAS VENISELESJOLISSLIMS LAS VEGAS VENISE

J’ai adoré Venise. Les photos ci-dessus ont été prises en pleine journée mais Venise est reconstituée à l’intérieur pour te donner l’impression de passer une soirée d’été en Italie. On a fait les boutiques (un peu) parce que j’avais envie d’un ensemble Victoria’s Secret mais aussi pour le plaisir des yeux, il y a beaucoup de boutiques de luxe, je ne t’apprends rien ! Heureusement, certaines boutiques de souvenirs proposent des tarifs très attractifs.

Il paraît qu’on mange bien à Vegas. Nos nachos étaient au top mais bon, ça n’était que des nachos ! Le lendemain on a voulu tester le Gordon Ramsay Fish & Chips. Et je dis oui ! C’était délicieux. Par contre, pour la première fois depuis notre arrivée aux États-Unis, on a tiré la tronche à cause des prix des restaurants. Tout est plus cher à Vegas, même le Starbucks. Non, je refais : surtout le Starbucks.

LESJOLISSLIMS LAS VEGAS GORDON RAMSAY FISH & CHIPS

Ma foi, je garde un joli souvenir de la ville du vice. J’aimerais qu’on y retourne avec les copains et un portefeuilles un peu plus garni pour en profiter à 100 %. J’ai aimé le décalage, la décadence et le fait que personne n’a l’air de porter le moindre fardeau ici. Tout est plaisir déculpabilisé et détente. Ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas, dit-on… Et ça se sent !

Si tu es déjà allé à Las Vegas, qu’en as-tu pensé ?
Sinon, quelle image as-tu de cette ville ?

LESJOLISSLIMS LAS VEGAS

 

6 réponses sur “24 heures à Sin City”

  1. Oh la chaleur… comme ça doit être horrible, pour le coup moi qui ne supporte pas quand il fait plus que 35°, j’hésite à aller à Las Vegas ahaha
    En tous cas ça avait l’air chouette malgré tout ! 🙂

    1. Oh la la, même la nuit ! Dehors c’est juste une fournaise ! Si ça peut te rassurer, les américains sont les rois de la clim. Et il est possible de traverser le strip à travers les casinos et centre commerciaux. Mais bon, c’est quand même dommage de faire un tel voyage pour rester dedans ! Clairement si tu n’aimes vraiment pas la chaleur, je ne suis pas sûre que tu apprécierais notre circuit. A moins de partir au tout début du printemps, voir l’hiver. Car de Los Angeles à la vallée de la mort (mon prochain article ;)), il fait chaaaauuuud !

  2. J’ai adoré Vegas, la démesure, les outlets…Par contre je te confirme qu’il y a bien des heures creuses. On en est repartis à 7h du matin et il n’y avait pas un chat sur le strip 🙂 (#alcoolos au repos 🙂

    1. Ah donc parfois les gens dorment ^^. On ne s’est pas levé si tôt nous, on a dû sortir vers 9 heures et il y avait déjà pas mal de monde. Et à partir de 11 heures c’était la débandade 😉
      Tout le monde nous parle des outlets mais nous, on n’a pas du tout eu le goût d’y aller. Je regrette presque du coup, ahah ! J’espère qu’on aura l’occasion de revoir LV parce qu’on n’a pas eu la chance de visiter le vieux LV alors que j’ai lu plein de choses dessus *.*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *