Les marrons chauds

Dimanche 8 octobre, je crois que l’automne s’est définitivement installé ! Il n’est pas tout à fait quatorze heures au moment où je rédige cet article et, emmitouflée dans un plaid, je réalise que malgré le chauffage, on peine à atteindre les vingt et un degrés dans mon séjour. Ce n’est pas étonnant, j’ai deux grandes baies vitrées (on a connu mieux pour conserver la chaleur !) et il fait tout juste quatorze degrés dehors. C’est l’automne.

Je n’avais rien prévu pour l’article de ce soir, il y avait un trou dans mon planning (il y en a plusieurs, je n’ai pas eu trente et une idées d’articles d’un coup et quand bien même, beaucoup de mes idées sont provisoires, j’ai le temps de changer d’avis sur un mois !). J’ai d’abord eu envie de profiter de l’ambiance et de la quiétude du dimanche pour réaliser un DIY, faire des photos et partager mon oeuvre avec toi (#humour). Finalement, le temps se prête à autre chose, il se prête aux marrons chauds.

Malgré la mondialisation , l’industrialisation et la disparition des saisons dans les rayons frais, il y a pas mal de produits qui restent saisonniers. Parmi eux, la châtaigne. Octobre sonne non pas le glas mais bien l’arrivée des châtaignes. J’aime le marron sous toutes ses formes : crème de marron, marron glacé, marron rôti pour accompagné une viande ou mixé dans un velouté… Mais la forme la plus simple, le marron grillé, reste ma préférée.

J’aime sans doute cette forme de préparation parce qu’elle est exceptionnelle. On ne consomme pas des marrons chauds tous les jours. Et peut-être que tu n’as jamais acheté de marrons frais en pensant que la préparation était complexe ou demandait un matériel particulier ? En fait, la recette est enfantine. Il te faut juste des marrons, un couteau et un four. Il existe d’autres cuissons mais je crois que le four est la plus abordable. Si tu n’as pas de four, tu peux toujours investir dans une poêle à marrons (sur Amazon, il y a plusieurs modèles à moins de 10 €).

La recette des marrons chauds

Dans un premier temps, il faut inciser tes marrons. D’expérience, je te conseille de faire une entaille un peu longue, ça facilite l’épluchage ! Utilise un couteau qui coupe bien et fais attention à ne pas te blesser (du vécu, encore et toujours !).

Ensuite, tu places tes marrons sur une grille (je la recouvre de papier sulfurisé mais ce n’est pas une obligation) et tu enfournes pour environ 20 minutes à 220 °.

Tu regardes de temps en temps et tu verras que l’incision que tu as faite va s’ouvrir. Attention à ce que la chair du marron ne carbonise pas mais elle peut dorer sans problème.

De toute manière, tu ne peux pas te tromper dans la cuisson : si tes marrons ne sont pas assez cuits, tu pourras enlever la coque, mais la petit peau brune ne se décollera pas.

Est-ce que tu savais qu’il était si facile de faire des marrons chauds ?
Bonne dégustation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *