Yosemite, la forêt enchantée

Je t’avais promis de te raconter mon road-trip aux États-Unis étape après étape et pour tout te dire, je pensais que j’aurais terminé cet été. C’était sans compter sur une baisse de régime. Rien de grave, j’ai juste été fatiguée et ma régularité bloguesque en a pris un coup. Je ne me mets plus la pression comme avant, je n’hésite plus à lâcher du lest quand je sens que la coupe est pleine. Quoiqu’il en soit, je t’ai abandonnée dans la Death Valley il y a un mois. Notre prochaine (et avant dernière) aventure nous attendait à Yosemite mais entre deux, nous avons fait une halte dans une ville typique des séries américaines, Bakersfield.

yosemite

Tu vois ces séries où les héros n’habitent ni New-York, ni Los Angeles ? Éh bien ils habitent Bakersfield ! Il n’ y a pas grand chose à voir sur place, c’est juste typique et surtout, ça nous a permis de reprendre des forces. Le samedi 3 juin, nous étions à nouveau sur les routes, direction Yosemite. On a fait une première halte au niveau de l’entrée sud de la forêt pour s’offrir une balade à cheval. C’est quelque chose que je te recommande, bien que ce soit un peu cher pour ce que c’est.

On a payé 50 $ par personne pour une promenade d’une heure, dont une dizaine de minutes en manège pour apprendre les bases (comment se tenir, comment demander au cheval de tourner, de s’arrêter…). On était environ dix cavaliers et j’ai regretté qu’on se soit suivi bêtement. En fait, on ne « manoeuvre » pas seul et on n’a pas non plus eu droit à un petit galop. Par contre, le fait de traverser des bois denses à cheval, ça c’est sympa. On est passé par une rivière et par des chemins escarpés. Mon mari et moi fermions la marche ; derrière nous, le propriétaire du ranch nous a fait la conversation. C’était un bon moment.

yosemite

Après ça, on s’est rendu à notre hôtel, le Cedar Lodge Resort à El Portal. Le pire hôtel de notre séjour. Le pire hôtel de notre vie, même ! Une horreur, je te déconseille franchement d’y réserver une chambre. Déjà, côté déco, plus kitsch, tu meurs. Il y a des animaux en bois sculpté partout. C’est les États-Unis me diras-tu, soit. Notre chambre faisait peur à voir. Elle n’avait sans doute pas été rafraichie depuis la construction du site, ça faisait sale. Je n’ai pas dit que ça l’était vraiment, mais franchement, ça ne faisait pas envie…

Le lit était très inconfortable : il y avait des grumeaux dans les oreillers et de vieilles couvertures. Beurk ! Le WI-FI était proposé pour 9 € mais il était précisé qu’il n’était pas assez puissant pour regarder Youtube ou Netflix. 9 € pour lire ses mails, je trouve ça un tantinet exagéré mais je suis peut-être un peu trop exigeante… Malgré la clim, on a eu trop chaud à l’intérieur (première fois que ça nous arrive aussi !) et le vieux frigo a émis un grésillement insupportable toute la nuit.

Le site propose deux lieux de restauration, un « vrai » restaurant hors budget pour nous, et un fast-food. On a choisi la seconde option et c’était mauvais. Tu sais que j’aime le fast-food et que je me suis régalée pendant mon voyage mais ce jour-là, je n’ai rien mangé. Et ce n’était pas donné pour autant. pour couronner le tout, j’ai trouvé le personnel (essentiellement des mecs assez jeunes) très désagréables.

J’étais mal à l’aise, je n’aimais pas du tout la manière dont ils s’adressaient à moi, et encore moins leurs petits sourires dragueurs et déplacés. Fuyez cet hôtel, vraiment. Quand on a vu que la nuit était à 250 €, on n’était vraiment pas content. En plus, sur la porte de notre chambre était placardées les consignes de sécurité du type « n’ouvrez à personne pendant la nuit », « si quelqu’un frappe et se fait passer pour un employé, n’ouvrez pas », « les employés n’ont pas le droit d’entrer dans votre chambre »… Bref, ce n’était pas du tout anxiogène comme tu t’en doutes !

yosemite yosemite yosemiteyosemite

Allez, j’arrête de râler et on parle de la beauté du parc de Yosemite. On y est allé à la tombée de la nuit pour faire un peu de repérage. Il y a un espèce d’immense site touristique où tu peux camper, notamment. On a été surpris par la fraicheur ; à peine 20 degrés en fin de journée. Mais que c’était beau ! Les arbres sont immenses et des biches se promènent en toute quiétude. Magnifique !

Le lendemain, on était de retour avant 8 heures sur le site. Je te conseille d’y aller tôt toi aussi car il y avait déjà beaucoup de monde. On a choisi un itinéraire de difficulté « médium », Nevada Falls. On a marché pendant quatre heures trente. Première constatation : nous n’étions pas équipés pour ça ! D’abord, il n’a pas dépassé les 10 degrés de la matinée et j’étais en short (!!), ensuite nous sommes tombés sur la fonte des glaces, les chutes d’eau étaient incroyables mais aussi très violentes. On a fini trempé jusqu’aux os.

yosemite yosemite yosemite

Malgré cette inconfort évident, on a passé un des plus beaux moments de notre vie. Les arbres sont si hauts, la nature est si belle. Les chemins sont balisés mais pas forcément agencés (ce qui rend les paysages d’autant plus dingues). Alors oui, ça glisse, ça monte à pic sur des rochers lisses, on escalade à moitié parfois et certains passages sont inondés. Mais c’est ça qui fait la magie. J’avais l’impression d’être Pocahontas. J’aurais voulu prendre un bateau et me jeter dans les cascades en hurlant « aaaaau détoooooour de la rivièèèèèère ! ». Bon, si j’avais laissé libre cours à ma fantaisie, je ne serais pas là pour te raconter tout ça.

On a croisé tellement d’animaux aussi ! En particulier des sortes d’écureuil mais aussi des mille-pattes, des oiseaux aux couleurs folles, des papillons… On n’a pas eu le plaisir de rencontrer un ours mais ce n’est que partie remise ! Je VEUX retourner à Yosemite et faire un circuit de vingt ou trente kilomètres pour m’enfoncer plus loin dans cette jungle hors norme et découvrir toute la faune possible.

yosemite yosemite yosemite

J’aime déjà la forêt en France. D’ailleurs, ma grand-mère a une maison en Haute-Loire et quand j’étais petite, je voulais qu’on achète la-maison-abandonnée-au-milieu-des-bois, celle qu’on voyait lors de nos balades. Depuis, elle s’est effondrée, mais il n’est pas trop tard pour acheter le terrain et la reconstruire, j’imagine 😉

Alors oui, je suis sensible à la nature, au parfum de la terre, de la mousse et des sapins. Yosemite est différent de ce que je connaissais déjà mais tellement familier en même temps. Je ne peux pas t’assurer que tu seras charmée à ton tour si tu y vas mais je peux te dire que tous les gens que je connais qui ont visité cette forêt sont revenus avec des étoiles plein les yeux.

yosemite yosemite yosemite yosemite yosemite

Est-ce que Yosemite est une destination qui te tente ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *